Les milléniaux pourraient devoir augmenter la couverture de leur assurance vie

Published décembre 13, 2019
  Un jeune homme travaille sur un ordinateur portable à son bureau.

Si vous faites partie de la génération du millénaire (ou de la génération Y – c’est-à-dire que vous êtes né entre 1981 et 1996), vous venez d’entamer votre carrière ou n’en êtes qu’aux premières étapes de celle-ci. Comme le veut le vieil adage, il vous reste encore beaucoup de choses à vivre. Néanmoins, il n’est pas trop tôt pour penser à une question financière que vous avez peut-être négligée : la nécessité d’avoir une assurance vie.

Les milléniaux doivent se poser trois questions principales lorsqu’il est question d’assurance :

1. À quel moment devrais-je souscrire une assurance?

La réponse à cette question dépend quelque peu de l’étape de votre vie où vous vous trouvez. Si vous êtes un jeune millénial célibataire venant tout juste de terminer ses études postsecondaires et vivant en appartement, vous pourriez ne pas avoir grand besoin d’une assurance vie. Après tout, vous pourriez avoir d’autres besoins financiers plus pressants, comme rembourser vos prêts étudiants. Par contre, si vous êtes un millénial plus âgé et que vous avez un prêt hypothécaire à rembourser, un conjoint et, surtout, des enfants, vous avez sans aucun doute besoin d’une assurance, car vous avez beaucoup de choses à protéger.

2. De quelle couverture ai-je besoin?

Selon conseiller.ca, un rapport publié en 2014 par la société de recherche en services financiers LIMRA a révélé que près de la moitié (45 %) des ménages canadiens étaient sous-assurés, y compris 52 % des milléniaux. Vous avez peut-être entendu dire que votre assurance vie doit correspondre à sept ou huit fois votre salaire annuel. Et même si cette estimation n’est pas fausse, elle ne s’applique pas à tout le monde, car la situation de chacun est différente. Un professionnel de la finance peut examiner divers facteurs – âge, état matrimonial, nombre d’enfants, prêt hypothécaire, etc. – pour vous aider à obtenir la couverture qui vous convient.

N’oubliez pas non plus que votre employeur peut offrir une assurance vie à titre d’avantage social. Celle-ci pourrait toutefois ne pas suffire pour répondre à vos besoins, surtout si vous avez une famille et que votre couverture prend fin si vous quittez votre emploi.

3. Quel type d’assurance vie devrais-je souscrire?

De prime abord, de nombreuses personnes trouvent l’assurance vie déroutante. En fait, il y en a essentiellement deux types : l’assurance temporaire et l’assurance permanente. Comme son nom l’indique, l’assurance temporaire couvre une période donnée, comme 10 ou 15 ans, et n’offre qu’une prestation de décès. Elle est généralement très abordable, particulièrement lorsque vous êtes jeune et en santé. En revanche, l’assurance permanente offre une prestation de décès et une composante d’épargne qui vous permet d’augmenter la valeur de rachat. Par conséquent, les primes sont plus élevées que celles de l’assurance temporaire. Encore une fois, un professionnel de la finance peut vous aider à déterminer le type d’assurance qui convient le mieux à vos besoins.

Jusqu’ici, nous n’avons parlé que d’assurance vie. Mais vous pourriez également avoir besoin d’autres types de protection, comme une assurance invalidité, laquelle peut remplacer une partie de votre revenu si vous tombez malade ou êtes frappé d’incapacité. Vous voudrez peut-être aussi penser à une assurance de soins de longue durée, qui peut contribuer à couvrir les coûts faramineux d’un séjour prolongé dans un centre de soins infirmiers.

Vous devriez à tout le moins envisager toutes les formes d’assurance dans le cadre de votre stratégie financière globale. L’avenir est imprévisible – et en tant que millénial, vous avez toute la vie devant vous.

Nous pouvons vous aider

Votre représentant Edward Jones peut examiner vos besoins et vous aider à choisir l’assurance qui vous convient, dès aujourd’hui.

Renseignements importants :

Les assurances et les rentes sont offertes par l’Agence d’assurances Edward Jones (sauf au Québec). Au Québec, les assurances et les rentes sont offertes par l’Agence d’assurances Edward Jones (Québec) Inc.