À l’approche de la retraite : Rester sur la bonne voie et garder le contrôle

  Un couple de retraités se promène à l’extérieur.

Nous traversons une période difficile. Nous nous trouvons collectivement en territoire inconnu où de nombreux plans doivent être repensés en temps réel. Si vous prévoyez prendre votre retraite au cours des prochaines années, vous vous demandez peut-être si votre propre plan devrait être révisé. L’approche de la retraite dans un contexte de pandémie mondiale, de volatilité sans précédent des marchés et d’incertitude persistante à l’égard de l’avenir à court et à long terme change-t-elle la manière dont vous devriez planifier? Examinons quelques-unes des mesures que vous pouvez prendre pour garder ou reprendre le contrôle de votre situation financière et rester sur la bonne voie en vue d’atteindre vos objectifs.

Votre santé physique et émotionnelle

D’abord et avant tout, il est primordial de rester en santé. Pas seulement dans l’immédiat, mais tout au long de votre retraite. La santé est essentielle non seulement à votre bien-être émotionnel et physique, mais aussi à la conservation et à la maximisation des ressources financières. Le coût des soins de longue durée peut rapidement miner les épargnes, donc plus longtemps ces coûts peuvent être évités, mieux c’est. Même s’il peut être plus difficile que jamais de rester en bonne santé physique et émotionnelle, les efforts que vous déployez vous seront bénéfiques dans le présent comme dans l’avenir.

Votre santé financière

Nos stratégies financières sont conçues en fonction d’hypothèses fondées sur des décennies de rendements du marché, notre tolérance au risque, notre capacité à épargner, nos taux de dépenses actuels et prévus, la durée de notre retraite, etc. Si vous avez récemment perdu votre emploi, si la valeur de vos placements a considérablement diminué ou si vous êtes un propriétaire d’entreprise dont les revenus sont particulièrement faibles, vous devriez revoir votre stratégie de retraite afin de déterminer si des ajustements doivent y être apportés. Voici quelques-uns des facteurs à prendre en considération.

Consolider votre situation actuelle

Passer vos objectifs et votre tolérance au risque en revue

Les fortes fluctuations qu’a récemment connu le marché peuvent avoir donné lieu à un besoin, ou une occasion, de rééquilibrer votre portefeuille de placements pour vous assurer qu’il est adéquatement diversifié. En rééquilibrant votre portefeuille, vous constaterez peut-être que vos objectifs de retraite ou votre tolérance au risque ont changé. Il se peut que vous soyez en train de réévaluer le moment auquel vous prendrez votre retraite et le montant dont vous aurez besoin annuellement pour vos dépenses. Votre objectif de portefeuille et votre répartition de l’actif (votre combinaison d’actions et d’obligations) pourraient devoir être ajustés pour tenir compte de votre nouvelle situation; mais pas nécessairement. Votre conseiller en investissement peut vous guider tout au long de ce processus afin de déterminer les changements qui doivent être apportés à votre portefeuille, le cas échéant.

Passer votre budget en revue

Si votre situation a changé, vous devriez mettre à jour votre budget ou en établir un afin de tenir compte de vos nouvelles dépenses (comme le soutien d’un membre de votre famille qui connaît des difficultés financières) ou de la diminution de vos revenus. Si votre conjoint a perdu son emploi ou si un de vos locataires n’est pas en mesure de payer son loyer, votre budget devrait en tenir compte. Il est essentiel d’avoir une idée claire du montant d’argent dont vous disposez et des dépenses auxquelles il est affecté. Cette analyse vous aidera à établir l’ordre de priorité de vos dépenses et à repérer les occasions d’effectuer des rajustements.

Liquidités d’urgence (réapprovisionner les réserves)

Selon nos prévisions générales, les personnes qui approchent de la retraite devraient disposer d’un montant en liquidités d’urgence pouvant couvrir trois à six mois de dépenses courantes. Cette recommandation est une ligne directrice générale – vous pourriez avoir besoin de plus ou de moins d’argent, selon des facteurs comme votre sécurité d’emploi et votre accès à des sources de crédit externes. Comme les événements récents l’ont démontré bien clairement, un fonds d’urgence est essentiel à votre santé financière. Si vous avez épuisé vos réserves de liquidités, il est important de réapprovisionner ces comptes lorsque vous serez en mesure de le faire.

Si vous avez épuisé vos liquidités d’urgence, vous pourriez avoir besoin de puiser dans vos placements. Votre conseiller en investissement Edward Jones peut vous aider à déterminer la meilleure stratégie de liquidation en fonction de votre type de compte (imposable, à imposition différée, non imposable) et de vos placements.

Passez en revue vos stratégies en matière de protection et d’héritage

Le moment ne pourrait être mieux choisi pour passer en revue vos régimes d’assurance contre les maladies graves, d’assurance invalidité et d’assurance vie. La plupart du temps, les régimes d’assurance sont offerts par l’employeur. Si votre situation d’emploi est à risque, il y a de bonnes chances que votre couverture le soit également. Le risque de perte d’emploi en raison de la pandémie montre à quel point il peut être risqué de compter uniquement sur un régime d’avantages sociaux offert par l’employeur pour préserver vos objectifs. Le moment est bien choisi pour examiner vos stratégies de protection dans leur ensemble en vue de votre avenir.

Remboursement des dettes

Il se peut que vous reportiez ou réduisiez les paiements que vous aviez prévu faire et que vous vous endettiez davantage. Selon la date de votre retraite, cela pourrait avoir une incidence sur votre capacité à atteindre vos objectifs de retraite.

Nous vous recommandons d’examiner vos obligations de remboursement de dette dans le contexte de votre stratégie financière globale. Vous pourriez avoir l’occasion de consolider des dettes assorties de taux d’intérêt élevés dans une facilité de crédit à faible taux d’intérêt. Toutefois, avant de transférer des soldes, assurez-vous de comprendre les modalités de l’offre et les obligations de remboursement. En outre, assurez-vous de créer un plan de remboursement. Si le remboursement complet de vos dettes était une condition préalable à votre retraite, il se pourrait que vous ayez à modifier votre date de retraite ou vos dépenses prévues.

Passer vos hypothèses en revue

REER et régimes de retraite

Si vous avez été mis à pied ou que vos heures de travail ont été considérablement réduites, vous devrez peut-être prévoir travailler plus longtemps que prévu. De plus, vous pourriez ne pas être en mesure d’effectuer les cotisations prévues à votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) cette année ou même l’année prochaine. Dans la mesure du possible, prévoyez verser des cotisations plus élevées pour compenser ces montants réduits lorsque vous serez en mesure de le faire. Pour tenir compte de la réduction de vos cotisations annuelles, nous vous recommandons de demander à votre conseiller en investissement Edward Jones de mettre à jour les projections de retraite de votre stratégie financière. En faisant des estimations prudentes et en supposant une baisse des cotisations, vous vous évitez de mauvaises surprises ou d’être mal préparé pour votre retraite.

De même, si vous avez été mis à pied ou que vos heures de travail ont été réduites, vos cotisations au régime de retraite pourraient être moins élevées que prévu cette année. Si vous avez un régime de retraite à prestations déterminées fondé sur vos « cinq dernières années » ou vos « cinq meilleures années », vous pourriez envisager de travailler un an ou deux de plus que prévu.

Considérations relatives au CELI

Vous avez peut-être eu à puiser dans votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI) pour payer des dépenses courantes ou pour aider un membre de votre famille qui a été mis à pied. Vous n’aurez pas à payer d’impôt sur les montants que vous retirez, mais vous devez déterminer si vos projections de retraite tiennent compte de ces fonds et dans quelle mesure leur diminution aura une incidence sur vos sources de revenu de retraite. De plus, si vous souhaitez cotiser de nouveau la totalité ou une partie des fonds retirés de votre CELI au cours de la même année, vous ne pouvez le faire que si vous disposez de droits de cotisation inutilisés. Si ce n’est pas le cas, vous aurez versé des cotisations excédentaires à votre CELI et serez assujetti à une pénalité fiscale de 1 % par mois sur le montant excédentaire jusqu’à ce qu’il soit retiré. Si vous n’avez pas de droits de cotisation inutilisés, il est préférable d’attendre au 1er janvier de l’année suivante pour cotiser de nouveau les fonds.

Régime de pensions du Canada (RPC)/Régime de rentes du Québec (RRQ)

Le montant des prestations que vous recevez du RPC/RRQ dépend d’un certain nombre de facteurs, dont l’âge auquel vous décidez de commencer à recevoir vos prestations, le montant de vos cotisations au RPC/RRQ, le nombre d’années durant lesquelles vous avez cotisé à ces régimes et votre revenu moyen tout au long de votre vie active. L’âge moyen pour commencer à recevoir des prestations du RPC/RRQ est de 65 ans. Toutefois, vous pouvez les recevoir dès l’âge de 60 ans ou en reporter la réception jusqu’à l’âge de 70 ans. Le montant mensuel que vous recevrez sera moins élevé si vous commencez plus tôt et augmentera jusqu’à son maximum si vous commencez à 70 ans.

Les périodes de salaire faible ou nul peuvent réduire le montant de votre pension du RPC/RRQ, mais l’incidence variera. Par exemple, jusqu’à huit années de vos revenus les plus faibles seront exclues du calcul de la composante de base de votre pension de retraite du RPC. Nous vous recommandons de passer en revue vos sources de revenus prévues à la retraite et d’évaluer votre dépendance à l’égard du RPC/RRQ. En collaborant avec votre conseiller en investissement Edward Jones, vous pouvez déterminer l’âge idéal auquel commencer à recevoir des prestations du RPC/RRQ, s’il est préférable de continuer à travailler tout en recevant ces prestations et si des ajustements doivent être apportés à vos projections de revenu de retraite.

Sécurité de la vieillesse (SV)

Votre stratégie financière actuelle peut comprendre des hypothèses à l’égard du montant des prestations de la SV que vous recevrez à la retraite. Les prestations de la SV peuvent être reçues à partir de 65 ans et peuvent être reportées jusqu’à 60 mois en échange d’un montant mensuel plus élevé. Si vous attendez, vos prestations mensuelles seront majorées de 0,6 % pour chaque mois de report, jusqu’à un maximum de 36 % à 70 ans. Les personnes à faible revenu peuvent également être admissibles au Supplément de revenu garanti. Si vous gagnez plus que le revenu annuel maximal permis pour une année donnée, une partie ou la totalité de vos prestations de la SV peut être récupérée (c.-à-d. assujettie à l’impôt de récupération).

La décision de reporter ou non le versement des prestations de la SV dépend généralement du revenu prévu avant et pendant la retraite. Vos plans actuels tiennent peut-être compte de revenus plus élevés que ceux que vous prévoyez gagner à l’heure actuelle, ce qui pourrait se traduire par une réduction du montant de la récupération attendue et une modification du moment optimal auquel commencer à recevoir vos prestations de la SV. Nous vous recommandons d’examiner cet aspect de votre plan avec votre conseiller en investissement.

Hypothèses sur les taux de dépenses

Dans le cadre de l’élaboration de votre stratégie de retraite, nous aurons discuté avec vous de vos prévisions de dépenses avant et pendant la retraite. Vous pourriez maintenant devoir faire face à des coûts ou des augmentations de dépenses qui n’étaient pas prévus au moment de l’élaboration de votre plan. Ces coûts peuvent comprendre le soutien d’enfants qui ont perdu leur emploi ou qui ne sont pas en mesure d’entrer sur le marché du travail comme prévu, le soutien de parents ou d’autres êtres chers qui éprouvent des difficultés financières ou la perte de revenu d’un conjoint. Nous vous recommandons de revoir vos hypothèses et de les mettre à jour en fonction de votre nouvelle situation. Pour déterminer si vous pouvez atteindre vos objectifs ou si vous devez envisager de les modifier, assurez-vous de tenir compte de toutes les sources de revenus, y compris les prestations du RPC/RRQ, les prestations de la SV, les régimes de retraite ou les comptes immobilisés, ainsi que le revenu et le plan de retraite de votre conjoint.

Rester sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs

Même si les choses ne se déroulent pas exactement comme prévu, il se peut que vous soyez mieux placé que vous ne le pensez pour atteindre vos objectifs de retraite. Il s’agit maintenant de prendre le contrôle de votre situation, de faire les ajustements nécessaires et de travailler avec un professionnel pour comprendre les options qui s’offrent à vous en vue de prendre les décisions appropriées. Et nous pouvons vous aider à faire tout cela.