Placements en titres à revenu fixe individuels : les principes

Investir en titres à revenu fixe ne se limite pas à l’analyse des taux d’intérêt. Voici trois principes à suivre.

Télécharger au format PDF
 Couple listening to Advisor

Investir en titres à revenu fixe ne se limite pas à l’analyse des taux d’intérêt en vigueur. En vous concentrant sur nos trois principes de placement, vous serez en meilleure posture pour obtenir un revenu fiable et une certaine protection contre la fluctuation de votre capital, ce qui contribuera à réduire le risque global de votre portefeuille.

Dans quelles circonstances les obligations individuelles sont-elles appropriées?

Les titres à revenu fixe individuels ont tendance à être moins liquides et, par conséquent, nécessitent un portefeuille plus important pour mieux diversifier par échéances, types et secteurs. Nous recommandons à nos clients d’envisager les obligations individuelles seulement s’ils ont au moins 50 000 $ à investir dans la catégorie des titres à revenu fixe. Ce montant permet d’obtenir une diversification adéquate en constituant un portefeuille d’au moins 10 obligations en tranches minimales de 5 000 $. Les clients dont le portefeuille est plus petit ou qui recherchent un revenu très élevé devraient envisager d’investir dans des fonds d’obligations ou des fonds négociés en bourse (FNB). Les clients peuvent également envisager une approche hybride qui consiste à détenir quelques obligations individuelles en complément d’un portefeuille diversifié de titres à revenu fixe composé de fonds communs de placement ou de fonds négociés en bourse (FNB).

Principes de placement dans les titres à revenu fixe :

*Une clause de majoration du taux en cas de remboursement par anticipation permet à l’émetteur de rembourser son obligation en tout temps, à la condition de payer une prime au remboursement lorsque les taux d’intérêt diminuent. Elle offre aux porteurs d’obligations une compensation pour les intérêts impayés en raison du remboursement par anticipation. Comme on ne s’attend pas à ce que l’émetteur recoure à cette clause compensatoire, les investisseurs sont mieux protégés contre le remboursement par anticipation que dans le cas des obligations remboursables par anticipation typiques.

Avant d’investir dans des obligations, vous devez comprendre les risques qui y sont liés, notamment le risque de taux d’intérêt, le risque de crédit et le risque de marché. La valeur des obligations fluctue, et vous pouvez perdre une partie ou la totalité de votre capital.

La diversification n’offre aucune garantie de profit ni aucune protection contre les pertes.

Les placements dans les fonds communs de placement peuvent entraîner des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur.