Cinq clés pour composer avec les replis

Published mars 20, 2020
  Une femme lit quelque chose sur son téléphone mobile tout en étant assise à un bureau.

Nous vivons des moments hors du commun. La nature unique de cet événement biologique à l’échelle mondiale comme à l’échelle régionale laisse plusieurs d’entre nous dans l’incertitude et l’inquiétude.

Nous sommes tous préoccupés par la santé et le bien-être de nos familles et de nos amis, ainsi que par ce qui se passe sur les marchés. En fait, nous pouvons seulement nous attendre à ce que la volatilité des marchés se poursuive encore quelque temps.

Vous vous demandez peut-être quand elle prendra fin, ce que nous avons appris et ce que vous pouvez faire aujourd’hui. Examinons ces questions importantes.

Pouvons-nous nous attendre à un rebond des marchés? Et combien de temps faudra-t-il avant qu’un rebond se produise, étant donné l’ampleur du repli?

En quelques mots, oui, nous pouvons nous attendre à un rebond. Toutefois, ce rebond pourrait prendre un certain temps, et nous pensons que cette volatilité devrait se poursuivre dans l’intervalle.

L’ampleur de ces fluctuations quotidiennes reflète le risque unique de cette crise sanitaire humaine et les efforts sans précédent déployés pour contenir son étendue. Ces nombreux impondérables font planer l’incertitude quant au moment d’un rebond et aux répercussions d’ici à ce que ce rebond se produise.

Voici quatre éléments qui, selon nous, sont nécessaires pour que le marché puisse finalement trouver ses repères et amorcer ce rebond :

  1. Un sommet dans le nombre de nouveaux cas confirmés de coronavirus – Le marché devra se faire une meilleure idée des séquelles que la pandémie laissera sur l’économie et du temps nécessaire pour la contrôler du point de vue sanitaire.

  2. Une politique monétaire vigoureuse Elle est déjà en place. La Réserve fédérale américaine (Fed) a récemment abaissé ses taux d’intérêt à zéro et a annoncé un programme d’achat d’obligations visant à injecter des fonds et des liquidités supplémentaires dans le système financier. De telles mesures feront partie intégrante du processus qui permettra au marché de se stabiliser, dont certaines sont déjà à l’œuvre. La Fed prendra probablement d’autres mesures pour soutenir le système bancaire et favoriser le flux de crédit vers les consommateurs et les entreprises. Mais nous pensons qu’il est bon signe que cette pièce du casse-tête soit déjà en place.

  3. Des mesures budgétaires musclées – La politique budgétaire, qui consiste à apporter des changements et des ajustements budgétaires, vise à mettre de l’argent entre les mains des consommateurs et des entreprises pour combler le manque à gagner en cette période d’incertitude. Ces mesures nécessiteront probablement un énorme effort coordonné de la part de Washington et des décideurs de chaque État. Nous pensons qu’au bout du compte, il s’agira d’un autre élément clé qui permettra à l’économie d’opérer un rebond.

  4. Une certaine prévisibilité des bénéfices des sociétés et une révision des attentes à cet égard Compte tenu des chocs qui ébranlent l’économie, les entreprises et les consommateurs, les attentes à l’égard des bénéfices des sociétés vont diminuer. À mesure que ces révisions auront lieu, le marché pourrait commencer à mesurer l’incidence à court terme de ces chocs sur les entreprises américaines, sachant que les bénéfices des sociétés sont à la base du rendement à long terme du marché boursier. De façon plus générale, le marché devra trouver quelques-uns de ces grands repères d’ici au rebond. La prévisibilité prendra forme petit à petit et nous pensons qu’elle aidera le marché à commencer à reprendre pied et à rebondir à plus long terme.

Quelles leçons pouvons-nous tirer du passé?

Il n’existe aucun parallèle parfait entre ce qui se passe aujourd’hui et ce qui s’est produit dans le passé, que ce soit au sein de l’économie ou sur les marchés financiers. Cependant, nous savons que par le passé, le marché boursier a atteint un sommet en moyenne environ six mois avant l’émergence d’une récession, et que les conditions économiques se sont détériorées avant que le marché ne se contracte.

Les choses sont différentes aujourd’hui. Les conditions actuelles sont tout sauf normales, et compte tenu des mesures sans précédent prises pour limiter la contagion, il est probable que le taux de croissance de l’économie ralentisse considérablement. À ce stade-ci, une récession est beaucoup plus probable, même si nous croyons qu’elle sera relativement courte.

Néanmoins, à notre avis, il ne s’agit pas d’une répétition de 2008-2009. Les deux événements présentent certaines similitudes, comme une volatilité extrême et de fortes baisses sur le marché boursier, mais il est important de les distinguer, car ce sont les particularités de la situation qui contribueront à façonner le rebond qui, selon nous, finira par se produire.

Au moment où cette crise sanitaire a commencé, les systèmes financiers et bancaires étaient solides et semblent toujours l’être. Nous ne prévoyons pas de hausse soutenue du chômage, comme ce serait habituellement le cas lors d’une récession. En période de récession, le taux de chômage augmente généralement pour atteindre un niveau démesuré, puis met du temps à redescendre.

C’est ce qui est souvent observé lors d’une récession type, et cette particularité est la cause première d’une reprise plus lente. Soyons clairs, nous pensons que les répercussions économiques seront assez importantes à court terme, mais que nous avons les bases nécessaires à partir desquelles un rebond pourra s’opérer plus tard cette année et l’an prochain.

Compte tenu des assises économiques, nous croyons que la reprise de l’activité économique et des investissements des entreprises peut être plus rapide et plus vigoureuse qu’elle ne le serait normalement à la sortie d’une récession.

Regard sur les marchés baissiers (baisse de 20 % ou plus du marché boursier) depuis 1955* :

  • Baisse totale moyenne d’environ 26 %, ce qui est légèrement inférieur à ce que nous avons vu jusqu’à maintenant
  • Temps écoulé de 86 jours en moyenne pendant la baisse de 20 % du sommet au creux du marché
  • Rendement moyen du marché boursier de 25 % au cours de l’année suivante et de 32 % au cours des trois années subséquentes

Nous savons que cette situation est unique. Nous ne nous attendons pas à ce qu’elle reproduise parfaitement ces données historiques. Mais les marchés finissent par toucher le fond, et nous pensons que les perspectives à long terme peuvent demeurer favorables.

Que puis-je faire?

Nous croyons que les cinq mesures suivantes peuvent vous aider à composer avec cette période d’incertitude et de volatilité des marchés :

  1. Ne paniquez pas. Tout finit par passer. Bien sûr, cette phrase peut sembler un peu clichée, mais nous pensons qu’à chaque fois que les investisseurs ont été pris de panique sur les marchés boursiers ou ont vécu un repli, ce sont ceux qui gardent leur sang-froid et qui prennent des décisions réfléchies qui sont les mieux placés pour tirer parti de la volatilité.

  2. Laissez vos objectifs guider vos décisions. Il peut devenir facile de laisser les manchettes et la peur dicter vos décisions de placement. Or, vos objectifs sont la raison pour laquelle vous investissez. Assurez-vous que vos décisions de placement cadrent avec ces objectifs à long terme.

  3. Faites jouer le temps en votre faveur. En tant qu’investisseurs à long terme, nous avons l’avantage du temps. Assurez-vous d’évaluer le rendement de votre portefeuille et l’atteinte de vos objectifs en adoptant une perspective à long terme.

  4. Tirez parti du pouvoir d’un portefeuille diversifié et équilibré. Vous ne pouvez pas éviter tous les revirements du marché, mais un portefeuille équilibré et diversifié peut vous aider à atténuer grandement les fluctuations de rendement.

  5. Soyez opportuniste. Il n’est pas nécessaire pour les investisseurs à long terme de chercher à tirer parti du repli d’un seul coup, mais ils devraient tout de même tenter de le faire à long terme.

Possibilités actuelles

  • Rééquilibrez. La réduction des positions surpondérées de votre portefeuille afin d’en étoffer les placements dans les secteurs sous-représentés peut vous aider à composer avec une période de volatilité prolongée.
  • Optez pour les placements systématiques. Profitez de la volatilité persistante en investissant systématiquement à intervalles réguliers. Cela contribue à réduire l’aspect « synchronisé » à mesure que la volatilité se manifeste et vous permet de composer avec les hausses et les baisses.

Demandez à votre représentant en services financiers si ces stratégies pourraient convenir à votre situation de façon à vous permettre de tirer profit de la volatilité et vous garder sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs à long terme.

Renseignements importants :

*Sources :  Bloomberg et Indice S&P 500. Le rendement passé du marché n’est pas garant de son rendement futur. L’indice S&P 500 n’est pas géré et il est impossible d’effectuer un placement direct dans l’indice.

L’investissement systématique n’offre aucune garantie de profit ni de protection contre les pertes. Les investisseurs doivent tenir compte de leur volonté de continuer à investir lorsque les cours boursiers sont à la baisse.

Ces renseignements sont donnés uniquement à titre d’indication et d’illustration et ne doivent pas être interprétés comme un conseil en placement spécifique. Les investisseurs sont invités à prendre des décisions de placement fondées sur leurs objectifs de placement et leur situation financière spécifiques.