Définir votre succession : le point de vue d’une femme

Partager :
  Une femme à l’âge de la retraite s’assoit avec sa fille adulte et sa petite-fille sur un banc à l’extérieur de sa maison.

Si vous êtes mariée, vous pouvez détenir plusieurs de vos actifs financiers conjointement avec votre conjoint, ce qui peut simplifier les choses en cas de décès. Qu’en est-il toutefois des actifs qui sont à votre nom seulement? Que faire si vous êtes célibataire ou veuve?

De nombreuses femmes possèdent des actifs qu’elles souhaitent léguer à des proches et à des causes qui leur tiennent à cœur. Pour veiller à ce que vos actifs soient gérés selon vos volontés, vous devez effectuer une planification. Pourtant, deux idées fausses courantes empêchent de nombreuses personnes de prendre les mesures adéquates.

Idée fausse 1 : J’ai un testament. C’est tout ce dont j’ai besoin.

Un testament n’entre en vigueur qu’à votre décès. Les testaments ne protègent pas l’héritage que vous avez bâti si vous devenez inapte.

Idée fausse 2 : La planification successorale s’adresse aux gens qui ont beaucoup d’argent.

Le désir de simplifier la vie de vos proches n’a rien à voir avec votre valeur nette. La consignation et la communication de vos volontés réduisent le fardeau et vous donnent le contrôle.

Raisons d’établir une stratégie successorale

  • Une stratégie successorale vous donne le contrôle. À la base, un plan successoral vous permet de décider comment les choses seront gérées plutôt que ce soit le gouvernement qui le fasse. Vous décidez de la façon dont vous prendrez soin de vous-même ainsi que des gens et des causes qui vous tiennent à cœur.
  • Une stratégie successorale peut vous aider à préserver la valeur de ce pour quoi vous avez travaillé si fort. En l’absence d’une planification adéquate, une part importante de vos actifs pourrait être affectée à des impôts ou à des dépenses inutiles.
  • Une stratégie successorale est conçue pour faciliter la vie de votre famille, car vous pouvez exprimer clairement vos volontés.

Commencez par vous informer

La première étape consiste à vous familiariser avec les questions relatives à la succession et avec les diverses options qui s’offrent à vous. Voici quelques outils courants dont vous pourriez vouloir discuter avec un avocat spécialisé en planification successorale :

  • Directive en matière de soins de santé ou testament biologique – Un testament biologique vous permet de préciser vos volontés quant aux mesures que votre décideur prendrait à l’égard de votre santé si vous deveniez incapable de prendre des décisions pour vous-même.
  • Procuration pour soins de santé – Avec une procuration pour soins de santé, vous pouvez désigner quelqu’un pour prendre des décisions médicales en votre nom, comme demander ou refuser un traitement médical.
  • Fiducie – Une fiducie peut être établie pour répondre à divers besoins, allant du soutien à des organismes de bienfaisance à l’établissement de lignes directrices sur la façon dont vos actifs sont distribués à vos héritiers. La création d’une fiducie est-elle la solution qui vous convient? Découvrez les comptes en fiducie.

Comment nous pouvons vous aider

Personne ne veut que ses proches aient un fardeau à porter, car elle ne s’est pas bien préparée. Edward Jones n’offre pas de services de planification successorale, mais nous nous soucions de tout ce qui est important pour vous. En travaillant avec vous, avec votre avocat et avec votre professionnel en conseils fiscaux, nous pouvons vous aider à élaborer des stratégies financières qui tiennent compte de vos volontés.

Renseignements importants :

Edward Jones, ses employés et ses représentants en services financiers ne sont pas des spécialistes en planification successorale et ne peuvent fournir des conseils fiscaux ou juridiques. Vous devriez consulter votre avocat spécialisé en planification successorale ou un conseiller fiscal qualifié relativement à votre situation.