Faits saillants du plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19

  Une feuille d’érable canadienne contre un ciel bleu.

Nous vous invitons à consulter le site Web du gouvernement du Canada pour obtenir les plus récentes mises à jour.

Le gouvernement du Canada a mis en place des mesures économiques pour aider à procurer une stabilité financière et à fournir du répit aux particuliers et aux entreprises touchés par la COVID-19. Nous croyons qu’il convient de souligner les éléments suivants aux particuliers et à leur famille. Les renseignements contenus dans le présent document ne doivent pas être considérés comme des conseils fiscaux ou juridiques. Les clients devraient continuer de consulter des professionnels pour obtenir des conseils fiscaux et juridiques.

Prestation canadienne d’urgence (PCU)

La nouvelle Prestation canadienne d’urgence (PCU) fournira un montant mensuel imposable de 2 000 $ pendant un maximum de quatre mois à certains travailleurs touchés par la COVID-19.

Le gouvernement du Canada confirme que les particuliers qui satisfont à toutes les conditions suivantes seront admissibles à la prestation, à savoir les personnes qui :

  • vivent au Canada et sont âgées d’au moins 15 ans;
  • ont cessé de travailler en raison de la COVID-19 ou sont admissibles aux prestations régulières ou de maladie de l’assurance‑emploi;
  • n’ont pas quitté leur emploi volontairement;
  • ont gagné un revenu d’au moins 5 000 $ en 2019 ou dans les 12 mois précédant la date de leur demande.

Le 15 avril, le gouvernement a annoncé des changements visant à élargir les règles d’admissibilité aux fins suivantes :

  • permettre aux personnes de gagner jusqu’à 1 000 $ par mois pendant qu’elles reçoivent la PCU;
  • inclure les travailleurs saisonniers qui ont épuisé leur droit aux prestations régulières de l’assurance-emploi et qui ne sont pas en mesure d’entreprendre leur travail saisonnier régulier en raison de la COVID‑19;
  • inclure les travailleurs qui ont récemment épuisé leur droit aux prestations régulières de l’assurance-emploi et qui ne sont pas en mesure de trouver un emploi en raison de la COVID-19.

Complément salarial pour les travailleurs essentiels

  • Le gouvernement fédéral collaborera avec les provinces afin de partager les coûts d’un complément salarial temporaire pour les travailleurs à faible revenu jugés essentiels à la lutte contre la COVID-19.
  • Les travailleurs essentiels qui gagnent moins de 2 500 $ par mois verront leur revenu augmenter.

Nous vous recommandons d’envisager d’utiliser le revenu selon les priorités suivantes :

Pour des dépenses immédiates : Si vous avez de la difficulté à faire face aux dépenses courantes, accordez la priorité aux dépenses nécessaires pour lesquelles vous ne pouvez pas obtenir d’aide de la part des programmes publics ou privés.

Il peut y avoir d’autres options pour réduire vos dépenses courantes, comme:

  • Reporter les versements hypothécaires. Les plus grandes banques canadiennes offrent un répit à leurs clients sous forme de report de paiements hypothécaires. Les clients qui sont touchés par la COVID-19 et qui sont en règle avec leur prêteur peuvent donc déposer une demande de report des paiements hypothécaires directement auprès de leur institution financière. Même si les versements peuvent être reportés, il est important de savoir que les intérêts continueront généralement de s’accumuler et seront ajoutés au solde de votre prêt hypothécaire.
  • Reporter les versements de prêts étudiants. Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il suspendra le remboursement des prêts d’études canadiens et des prêts canadiens aux apprentis jusqu’au 30 septembre 2020. Aucun intérêt ne s’accumulera relativement à ces prêts. Tous les emprunteurs de prêts d’études verront automatiquement leurs remboursements suspendus jusqu’au 30 septembre 2020.
  • Report des paiements d’impôt jusqu’au 1er septembre 2020 (voir la rubrique « Déclaration de revenus » ci-dessous).

Pour des fonds d’urgence et des réserves de liquidités visant les dépenses courantes :

  • Fonds d’urgence. En règle générale, nous recommandons de prévoir un fonds d’urgence composé de liquidités qui vous permettra de faire face à vos dépenses pour une période de trois à six mois. Vous voudrez peut-être même prévoir des fonds pour une période plus longue compte tenu de l’incertitude actuelle. Vous pourriez envisager d’utiliser ce revenu pour bonifier votre fonds d’urgence afin d’obtenir une sécurité supplémentaire.
  • Si vous n’êtes pas certain de la mesure réelle de votre sécurité financière au cours des prochains mois, il pourrait aussi être approprié de conserver cet argent en réserve (même si vous disposez de suffisamment d’épargnes et de liquidités d’urgence). Consultez votre représentant en services financiers d’Edward Jones.

Pour d’autres objectifs (y compris la réduction de la dette) :

  • Si vous disposez de suffisamment d’épargnes ou de liquidités d’urgence et que vous êtes financièrement stable, investir l’argent en vue de la retraite, des études ou d’autres objectifs financiers peut être avantageux, car le récent repli du marché pourrait offrir certaines occasions de placement.
  • La réduction de la dette pourrait également être prise en considération, en commençant par les dettes à intérêt élevé et non déductibles.

À propos de la PCU

Il est important de savoir que la PCU est imposable, mais qu’aucun impôt ne sera retenu à la source. Vous serez tenu de déclarer ce revenu lorsque vous produirez votre déclaration de revenus pour l’année d’imposition 2020, et vous pourriez avoir de l’impôt à payer relativement à la PCU reçue. Nous vous recommandons de prévoir que vous aurez à payer de l’impôt à votre taux marginal sur les montants de la PCU et de réserver des fonds en conséquence.

Augmentation de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE)

Le gouvernement fédéral versera jusqu’à 300 $ de plus par enfant dans le cadre de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) pour 2019-2020, ce qui devrait se traduire par 550 $ de plus pour la famille moyenne.

Nous vous recommandons d’envisager d’utiliser ces fonds de la même manière que dans le cas de la PCU.

Ce que cela signifie pour vous :

  • Les bénéficiaires actuels de l’ACE n’ont pas à présenter une nouvelle demande. Cette prestation sera versée dans le cadre du paiement prévu en mai.
  • Une nouvelle demande peut être présentée sur le site Web du gouvernement du Canada.
  • Prenez note que ces prestations sont basées sur les déclarations de revenus de 2018. Même si la date limite de production des déclarations de revenus des particuliers a été repoussée au 1er juin 2020, nous recommandons aux clients de ne pas attendre pour produire la leur afin de s’assurer que les avantages et crédits fiscaux ne soient pas interrompus.

Réduction du retrait minimum d’un FERR

L’année suivant l’ouverture d’un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), le particulier doit effectuer des retraits minimums de celui-ci. Le montant des retraits minimums est établi en fonction de l’âge du particulier et calculé selon le pourcentage de la juste valeur marchande des actifs du FERR au début de l’année. Pour 2020, le gouvernement permet une réduction de 25 % du montant du retrait minimum requis d’un FERR. Les particuliers qui ont déjà retiré des fonds ne pourront pas cotiser à nouveau.

Ce que cela signifie pour vous :

  • Davantage de croissance à l’abri de l’impôt Si vous n’avez pas besoin de l’ensemble des distributions de votre ou de vos comptes de retraite, vous disposez maintenant d’un peu plus de temps pour obtenir une croissance à l’abri de l’impôt avant que le montant du retrait minimum requis ne soit rétabli en 2021.
  • Vous voudrez peut-être tout de même recevoir l’ensemble des distributions :
    • Vous voudrez peut-être quand même revoir vos stratégies de retrait avec votre représentant en services financiers et votre fiscaliste afin d’examiner s’il est logique de retirer la totalité des fonds cette année, compte tenu de vos besoins de revenu et de votre fourchette d’imposition.
    • Si vous avez accès à une combinaison de comptes imposables, de comptes de retraite traditionnels et de comptes d’épargne libre d’impôt, vous devriez peut-être vérifier de quel compte il serait le plus avantageux d’effectuer des retraits, compte tenu de votre situation fiscale actuelle et de votre désir de léguer des actifs à vos héritiers.

Si vous souhaitez mettre à jour le calendrier des versements ou reporter un versement à plus tard cette année, passez en revue et remplissez le formulaire de demande de modification des versements avec votre représentant en services financiers.

Report de la date de production des déclarations de revenus

La date de production des déclarations de revenus fédérales a été reportée au 1er juin 2020 pour les particuliers (autres que les fiducies), tandis que la date limite du 15 juin 2020 continue de s’appliquer aux travailleurs autonomes et à leur conjoint. La date limite pour payer le solde de votre déclaration de revenus et de prestations pour 2019 a été reportée du 30 avril 2020 au 1er septembre 2020, et du 30 avril 2020 au 1er septembre 2020 pour les travailleurs autonomes ou ceux qui ont un conjoint ou un conjoint de fait qui est un travailleur autonome.

Ce que cela signifie pour vous :

Nous vous recommandons ce qui suit au moment de déterminer quand vous produirez votre déclaration de revenus.

  • Prévoyez-vous recevoir un remboursement ou payer de l’impôt?
    • Si vous devez recevoir un remboursement, il est peut-être préférable de produire votre déclaration rapidement pour vous assurer de recevoir votre remboursement le plus tôt possible.
    • Si vous devez de l’impôt et avez davantage de dépenses immédiates, la prolongation vous donne plus de temps pour payer. Cela dit, assurez-vous d’être en mesure de payer ce que vous devez le 1er septembre 2020.
  • Si vous prévoyez recevoir des prestations gouvernementales (comme l’Allocation canadienne pour enfants ou le crédit pour la taxe sur les produits et services), vous voudrez peut-être produire votre déclaration le plus tôt possible afin de vous assurer que vos prestations sont maintenues.

Autres considérations :

  • La planification de la retraite n’est peut-être pas votre principale préoccupation si vous connaissez des difficultés financières. Nous pouvons vous aider à déterminer la manière dont les éléments susmentionnés peuvent avoir une incidence sur vos objectifs à long terme, et quelles étapes (le cas échéant) peuvent vous aider à obtenir ce dont vous avez besoin aujourd’hui tout en vous assurant que vous êtes sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs à l’avenir.
  • Si vous êtes déjà à la retraite, nous pouvons vous aider à établir l’ordre de priorité de ces aspects et d’autres aspects de l’intervention d’urgence du gouvernement afin d’étayer ou d’ajuster votre plan en vue de l’atteinte de vos objectifs financiers.

Nouvelles prestations pour les étudiants

Le 22 avril 2020, le gouvernement a proposé un certain nombre d’initiatives visant à aider les étudiants et les nouveaux diplômés touchés par la COVID-19, notamment :

  • La Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants et les nouveaux diplômés qui ne sont pas admissibles à la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Cette prestation procurerait 1 250 $ par mois aux étudiants admissibles ou 1 750 $ par mois aux étudiants admissibles ayant des personnes à charge ou souffrant d’un handicap. La prestation serait offerte de mai à août 2020.
  • La nouvelle Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant a été proposée pour offrir aux étudiants qui font du bénévolat pendant l’été de 1 000 $ à 5 000 $ pour payer pour leurs frais de scolarité à l’automne. Le montant précis dépendra du nombre d’heures de bénévolat.
  • Le montant des bourses d’études canadiennes sera doublé pour tous les étudiants à temps plein admissibles, jusqu’à concurrence de 6 000 $ et jusqu’à 3 600 $ pour les étudiants à temps partiel en 2020-2021. Les bourses canadiennes pour les étudiants ayant une incapacité permanente et les bourses pour étudiants ayant des personnes à charge seraient également doublées.
  • L’admissibilité à l’aide financière aux étudiants sera élargie en supprimant les contributions prévues de l’étudiant et de son conjoint en 2020-2021.
  • Le montant maximal hebdomadaire offert aux étudiants dans le cadre du Programme canadien de prêts aux étudiants en 2020-2021 passera de 210 $ à 350 $.
Renseignements importants :

Edward Jones, ses employés et ses représentants en services financiers ne sont pas des spécialistes en planification successorale et ne peuvent fournir des conseils fiscaux ou juridiques. Vous devriez consulter votre avocat spécialisé en planification successorale ou un conseiller fiscal qualifié relativement à votre situation.